Achille DEVÉRIA (1800-1857) Portrait d’une sainte

Encre et rehauts de gouache représentant le portrait d’une sainte au livre
Signée en bas à gauche

Dimensions : 44,5 x 30,5 cm Dimensions (support) : 70 x 55 cm

 

1 500

En stock

Description

Encre et rehauts de gouache représentant le portrait d’une sainte au livre
Signée en bas à gauche

Dimensions : 44,5 x 30,5 cm Dimensions (support) : 70 x 55 cm


Jacques Jean-Marie Achille Devéria est un peintre, illustrateur et graveur français de l’époque romantique.

Né à Paris le 6 février 1800 et mort dans cette ville le 23 décembre 1857,  il suit tout d’abord les cours de peinture d’Anne-Louis Girodet puis ceux de Louis Lafitte, dessinateur du roi.

En 1822, alors qu’il commence à exposer au Salon, lui et son frère Eugène (également peintre) ouvrent un cours de dessin. Plus tard, il tient son atelier parisien rue de l’Ouest.

Achille exerça son art dans des genres divers. On lui doit des tableaux religieux et des aquarelles fort recherchées. Il est le premier qui ait su appliquer la couleur à la lithographie, avec l’aide de Motte qui effectuait les tirages.

Un portrait d’Honoré de Balzac jeune homme (1825) lui est attribué. Il peignait dans son atelier parisien du numéro 38 rue de l’Ouest. Victor Hugo, Alexandre Dumas (père), Prosper Mérimée, Franz Liszt et de nombreux autres artistes et écrivains y sont venus pour se faire immortaliser.

En 1830, Devéria est un illustrateur reconnu qui a publié de nombreuses lithographies (par exemple le frontispice du Faust de Goethe). Il a aussi exécuté des peintures et des gravures érotiques.

En 1849, Devéria est nommé directeur du département des Estampes de la Bibliothèque nationale et conservateur adjoint du département égyptien du Louvre. Il passe ses dernières années à voyager en Égypte, dessinant et transcrivant des inscriptions.