Jacques SIMON (1875-1965)

Huile sur toile représentant des maisons à pans de bois en Normandie : Pont-L’Evêque, Lisieux ?
Signée en bas à gauche et datée juin 1912

Dimensions : 50 x 60,5 cm

1 600

En stock

Description

Huile sur toile représentant des maisons à pans de bois en Normandie : Vue de Lisieux
Signée en bas à gauche et datée juin 1912

Dimensions : 50 x 60,5 cm


Jacques Simon, né à Paris le 21 novembre 1875 et mort à Carolles (Manche) en 1965, est un peintre et graveur français. Il a aussi produit des ouvrages, des poèmes et des vitraux. Jacques Simon est le fils du peintre orientaliste Ernest Simon et l’arrière-grand-père de l’animatrice de télévision Nathalie Simon. Il est l’élève de William Bouguereau et de Gabriel Ferrier à l’Académie Julian et à l’École des beaux-arts de Paris.

Il obtient le prix Abd-el-Tif en 1908, ainsi que le prix Louis Dumoulin. Il expose au Salon colonial des artistes français. Jacques Simon se lie d’amitié à Léon Cauvy et Léon Carré, et devient professeur à la Ville de Paris.

Il peint la Kabylie à l’aspect biblique, influencé par Marquet. Il devient membre de la Société des artistes orientalistes. Il travaille pour la manufacture des Gobelins (Triptyque L’Algérie, Le Maroc, La Tunisie) et réalise des vitraux pour l’église de Carolles (Manche), l’église de Marquillies (Nord), les fresques de la gare maritime du Havre (détruites en 1940-1945).

Simon illustre les livres de Fromentin, Vercel, Duhamel, Dorgelès, Léo Larguier.

Titulaire de nombreuses médailles aux Salons, il est le peintre de la nature, des marines, du bocage normand, et d’œuvres orientalistes.

Il a vécu la fin de sa vie dans son atelier carollais situé dans la rue appelée maintenant rue Jacques-Simon.