Jean PICART LE DOUX (1902-1982)

Deux gouaches sur papier représentant des décors de tapisseries intitulées « D’or et d’argent » destinées à l’Hôtel des Finances de Lyon
Signée en bas à droite

Dimensions (chacune) : 21 x 21 cm

1 200

En stock

Description

Deux gouaches sur papier représentant des décors de tapisseries intitulées « D’or et d’argent » destinées à l’Hôtel des Finances de Lyon
Signée en bas à droite

Dimensions (chacune) : 21 x 21 cm


Jean Picart Le Doux, né le 31 janvier 1902 dans le 6ᵉ arrondissement de Paris et mort le 7 mai 1982 à Venise, est un artiste peintre et tapissier français du renouveau de la tapisserie contemporaine. Il est le fils du peintre Charles Picart Le Doux.

Sans formation professionnelle spécialisée, Jean Picart Le Doux fait ses débuts dans la reliure et l’édition, puis il s’oriente vers la publicité et les arts graphiques et publie ses premières œuvres en 1935. Ses premiers cartons de tapisserie datent de 1943 après avoir remporté le grand prix de l’affiche de théâtre au Salon de l’imagerie.

Il rencontre Jean Lurçat et, avec Marc Saint-Saëns, ils fondent l’Association des peintres-cartonniers de tapisserie en 1947.

En 1950, Picart Le Doux rencontre deux graphistes français, Jean Colin et Jacques Nathan, et deux graphistes suisses, Fritz Bühler et Donald Brun, à l’occasion d’une exposition de leurs travaux à Bâle. Il projette alors l’idée d’une Alliance graphique internationale (AGI). Celle-ci est fondée officiellement le 22 novembre 1952 et Picart Le Doux en sera le premier président.

Picart Le Doux est un grand maître de la tapisserie d’Aubusson, qui a produit plus de quatre cents tapisseries originales. Plusieurs de ses œuvres sont sélectionnées pour la décoration du paquebot France, dont la tapisserie monumentale Les Phases du temps du fumoir de première classe.

Il a exposé, entre autres, au château de Vascœuil, en Normandie en 1974.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.