Julien Léon BOURDON (1880-1946)

Technique mixte : huile et gouache représentant une femme nue
Signée en bas à gauche et datée 1942

Inscription au dos : J. Bourdon, médaille d’or au Salon de printemps

Dimensions : 37,5 x 58 cm

480

En stock

Description

Technique mixte : huile et gouache représentant une femme nue
Signée en bas à gauche et datée 1942

Inscription au dos : J. Bourdon, médaille d’or au Salon de printemps

Dimensions : 37,5 x 58 cm


Le peintre Julien Léon Bourdon est né à  Dijon en 1880.

Il fut l’élève de Fernand Cormon à l’école des Beaux-Arts de Paris.

Professeur à l’école des Beaux-Arts de Lyon, il exposa à Paris, au salon des Artistes Français de 1903 à 1939, et obtint une médaille d’argent en 1931.
Il aimait peindre les ports de Bretagne : Concarneau, Douarnenez. La vie des pêcheurs le passionnait, il la décrivit dans de nombreuses toiles où nous retrouvons souvent un climat crépusculaire orangé.
Il réalisa aussi des portraits de femmes, dans la manière de celui que nous présentons, ici. Il s’agit d’un hymne à la féminité, le corps de la femme exulte. Il est magnifié par une palette aux couleurs scintillantes. On est fasciné par ce modèle de naturel et de spontanéité. Julien Bourdon exprimant, l’arrivée des pêcheurs dans un petit port breton, où le corps féminin dans sa plénitude, restituait chaque univers dans une vision très singulière, presque étrange, tellement elle s’éloignait des grands courants de l’art.