Roger Joseph JOURDAIN (1845-1918)

Huile sur toile représentant Henriette Jourdain
Inscription au crayon au dos : Portrait d’Henriette JOURDAIN, fille de Leopold de Moulignon
signée en bas à droite
Toile remontée sur châssis

Dimensions : 30 x 27 cm

850

En stock

Description

Huile sur toile représentant la Belle Henriette
Inscription au crayon au dos : Portrait d’Henriette JOURDAIN, fille de Leopold de Moulignon
signée en bas à droite
Toile anciennement remontée sur châssis , vraisemblablement par l’artiste .

Dimensions : 30 x 27 cm


Roger Jourdain (1845-1918) est né en 1845 à Louviers et mort en 1918 à Paris. Formé à l’École des Beaux-Arts de Paris, il reste fidèle à l’Eure bordant la manufacture familiale.

Aquarelliste émérite, l’élément liquide constitue le fil rouge de son œuvre. Ainsi, la nostalgie de la rivière de son enfance le poursuit tant sur les bords de Seine de Bougival qu’à l’aplomb des falaises de Villerville (Calvados), deux de ses endroits de prédilection pour planter son chevalet.

Entre 1860 et 1870, il suit un enseignement très académique mais voyage également en Espagne où il copie le peintre Vélasquez, et devient un fervent admirateur de Manet, qui fait alors scandale.

Il possède un sens inné des mises en espaces dynamiques et des cadrages audacieux, façon Edgar Degas.

Roger Jourdain fréquente un grand nombre d’artistes : peintres classiques comme lui (Ernest – Ange Duez, John Singer Sargent), écrivains (Marcel Proust, Colette), mais surtout musiciens d’avant-garde (Gabriel Fauré, Claude Debussy), rencontrés dans le célèbre salon musical de sa demi-sœur, Marguerite de St-Marceaux. Installé dans la Plaine Monceau, il mène une vie mondaine avec sa femme, la belle Henriette, qui devient le modèle de nombreux peintres…

Il fût maire de Rueil-Malmaison de 1900 à 1906.